Mon kit de voyage de blogueur #EDC

4

Voilà un article que je devais faire depuis longtemps, suite à pas mal de demandes de personnes, notamment des « jeunes » blogueurs, qui me demandaient ce que j’emmenais avec moi en déplacement, notamment quand je dois arpenter les salons. Comme eux, il y a quelques années j’avais tendance à partir les mains dans les poches, à l’aventure, avec juste mon appareil photo et au mieux un calepin pour la prises de notes. Confronté à diverses situations au fil des déplacements, ce que certains appellerons l’expérience, j’ai petit à petit constitué mon équipement qui ne me quitte plus. Certains me servent même dans la vie de tous les jours, sans être spécialement en déplacement pour un salon ou autre chose d’ailleurs.

I. Le minimum vital

Ici, c’est ce qui ne quitte quasiment jamais mes poches, de pantalon ou de manteau, selon comment je m’habille. Ce que certains appellent le kit « EDC », (Every Day Carry) qui désigne chez les survivalistes l’ensemble des objets que l’on porte en permanence sur soi. L’EDC est constitué de manière à avoir à disposition tout ce dont on peut avoir besoin, mais se limite à une charge légère et peu encombrante.

  • 1: le célèbre couteau suisse, qu’on ne présente plus. Sans vouloir se prendre pour Mc Gyver, c’est un ustensile extrêmement pratique. Je l’ai ici dans sa version Champ, qui propose 33 fonctions, qui dépannerons déjà dans de très nombreuses situations. Attaché à son anneau, un pilulier étanche, dans lequel est roulé un billet de 50€: en cas de problème de carte de paiement (j’utilise très rarement le liquide), ça me permettra déjà de répondre à certains besoins. Je me suis déjà retrouvé par exemple à cours d’essence devant une station essence où ma carte refusait de passer. C’est toujours rageant… Quand je dois prendre l’avion, les couteaux étant interdits, j’embarque plutôt cette petite carte multifonction de chez Victorinox aussi.
  • 2: un briquet Bic: je ne fume pas, mais pouvoir allumer quelque chose, ça peut toujours servir. Il est lui même dans un étui LighterBro proposant différents outils: mini tournevis cruciforme, ciseaux, lame, tournevis plat, tournevis cruciforme, clé hexagonale. Un peu doublon avec le couteau suisse, mais pour les cas où je ne peux pas passer par exemple un contrôle avec le couteau suisse, ça dépanne, un briquet étant passe partout
  • 3: une mini lampe torche Olight: minuscule (6,5cm) sa batterie rechargeable en Usb permet tout de même de déployer 900 lumens ! Différentes puissances, pour différentes luminosités, qui vont de quelques minutes à quelques jours. On peut éclairer tout juste assez pour voir où on marche (plusieurs jours d’autonomie) ou bien au contraire éclairer à plusieurs dizaines de mètres sans soucis. La batterie peut être remplacée par une pile CR123A. Pratique, son culot magnétique permet de la fixer à divers endroits, par exemple au capot d’une voiture quand on doit intervenir de nuit sur le moteur par exemple
  • 4: un porte clé avec divers accessoires:
  • 5: une  bombe anti agression Red Sabre, terriblement efficace
  • 6: un porte feuille minimaliste Secrid, qui protège mes cartes de la lecture NFC distante, mais surtout des coups. A l’intérieur on peut y glisser jusqu’à 6 cartes: j’y ai notamment deux cartes de paiement (une Visa, une Mastercard, l’une ou l’autre ne passant pas toujours dans certains pays), mon permis de conduire, ma carte SNCF. Dommage, le format de notre carte d’identité ne passe pas, donc je fais l’impasse et me contente du permis de conduire, qui suffit dans la plupart des cas. J’aime beaucoup le petit loquet en bas du Secrid qui permet de déployer les cartes en éventail pour trouver rapidement celle qu’on cherche. Un petit élastique en chambre à air, outre le fait de pouvoir dépanner dans certaines situations, permet ici de maintenir un ticket de metro / bus voir un billet au cas où j’aurai un peu de liquide. Bref avec lui j’ai le nécessaire sans m’encombrer d’un porte feuille volumineux.
  • 7: trousseau de clés quand j’utilise la voiture: en plus des clés, on y retrouve de nouveau un pilulier étanche (dans lequel est aussi roulé un billet de 50€), et un outil ResqMe qu’on devrait tous avoir en voiture, permettant de couper facilement une ceinture de sécurité et de casser une vitre. Les clés peuvent être prises par moi ou ma femme, en fonction de qui se sert de la voiture, le pilulier est donc pratique aussi sur ce trousseau.

Voilà, ce sont là les « outils » que j’ai quasi toujours sur moi. Sans oublier mon smartphone Samsung S7 Edge, avec toutes les utilités qu’on connait aux smartphones, et sa carte micro SD de 200Go, qui me laisse une grande latitude d’utilisation (photos, vidéos, synchro Spotify offline, synchro Netflix offline, etc…).

Mais bien sûr, quand je pars en déplacement, je suis un peu mieux équipé :)

II. Le sac à dos

Là, on attaque le plus « lourd ». L’équipement que j’emmène dans mon sac à dos quand je pars en déplacement, notamment sur un salon, pour un ou plusieurs jours, en France ou à l’étranger. Le but est que l’équipement soit disponible sans se poser de questions, ni avoir à tout préparer à chaque fois.

En voici le détail, par grands postes.

2.1 La partie high tech

La partie High Tech est bien évidemment importante, puisqu’il me faut un minimum d’équipement quand je pars, afin de pouvoir travailler convenablement.

  • 1: une batterie de secours Aukey. On devrait tous avoir une batterie de secours avec nous, vu que la plupart de nos périphériques se rechargent aujourd’hui en Usb. Il en existe de plus ou moins grosses. Ici, c’est un modèle avec une énorme capacité de 30 000mAh de chez Aukey, proposant la recharge rapide. En 10min je peux rapidement récupérer de la batterie pour mon S7, et ça c’est vraiment appréciable. Pratique, elle peut être rechargée à l’aide d’un câble micro Usb ou Lightning, en fonction de ce qu’on a sous la main. Elle fait son poids, mais son autonomie me permet de recharger plusieurs fois complètement différents périphériques. Avec ça difficile de tomber en panne. C’est simple: lors de mon dernier séjour à Las Vegas, je ne l’ai pas rechargée de la semaine, alors qu’elle est venue en renfort de mon smartphone à plusieurs reprises.
  • 2: un RAVPower. Ca c’est un petit boitier « magique ». D’une part, il fait office de batterie de secours de 6000mAh. Ca dépanne toujours si on n’a pas la grosse batterie Aukey avec soi, ou si on en veut une plus légère. Ensuite, il fait office de stockage externe: avec une micro SD de 128Go à l’intérieur, il permet de partager son stockage en Wifi. Pratique par exemple pour étendre la mémoire d’un iPad ou partager des fichiers à plusieurs. Enfin, il peut faire office de hotspot Wifi: vous vous retrouvez dans une location Airbnb ou à l’hôtel où vous n’avez pas le code Wifi, mais juste une prise ethernet: vous branchez le RavPower dessus avec un cordon ethernet, et il s’occupe de vous créer le réseau Wifi. Ca m’a déjà dépanné à de nombreuses reprises !
  • 3: un mini cordon ethernet de 10cm, justement pour le RavPower
  • 4: un câble « Oui Cable« : je vous en parlerai plus en détail dans un prochain article, mais ce câble Usb est passe partout. A un bout, une prise Usb mâle qui peut se transformer en prise femelle. A l’autre bout, une prise micro Usb / Lightning. Peut donc servir à recharger un appareil, à en brancher un sur un ordinateur pour récupérer des données, mais également en tant que câble OTG pour brancher une clé Usb sur un smartphone, ou encore un clavier, transférer des données directement entre smartphones, recharger un portable depuis un autre portable, etc… Bref, il répond à tous les besoins, et ceci avec un seul câble.
  • 5: un chargeur rapide Samsung, livré avec mon S7. S’il y a une prise électrique à proximité, autant économiser les batteries de secours. Et pour le peu de place qu’il prend…
  • 6: ma caméra 360° Ricoh Theta S, qui ne me quitte plus. Il existe différents modèles sur le marché, mais c’est celle que je préfère pour son format facile à glisser dans une poche. Mémoire intégrée, une batterie avec une excellente autonomie, j’adore !
  • 7: une pince pour smartphone, qui permet de fixer celui ci sur un trépied. Avec la qualité photo / vidéo de mon S7, autant dire qu’il me sert beaucoup sur les salons, ce qui m’évite de transporter un autre appareil volumineux
  • 8: un mini trépied flexible, avec vis standard, permettant d’accueillir aussi bien ma caméra 360° que la pince avec mon smartphone. Ses pieds flexibles permettent de l’attacher partout pour des prises de vues parfois difficiles. Vraiment très pratique !
  • 9: une pile CR123A de secours, au cas où, pour ma lampe torche
  • 10: mon Kindle Amazon, version PaperWhite, avec un tas de livres dessus, mais également des cartes (cartes de France, etc…). Son autonomie de plusieurs jours / semaines ne me fera jamais défaut (contrairement à un smartphone), et en cas d’attente prolongée (genre retard de train, etc…) j’ai toujours de la lecture avec moi
  • 11: des écouteurs Zero, d’excellente qualité, enroulés dans une protection silicone Nest très pratique (mais introuvable en France :/). Filaires, ils ont l’avantage de ne pas sucer la batterie du smartphone, et ils n’ont pas besoin d’être rechargés, donc toujours disponibles…
  • 12: un bouton connecté NIU, que je vous ai déjà présenté ici. Il me permet de déclencher la prise de photos / vidéo à distance si par exemple je fixe mon smartphone quelque part à l’aide du trépied flexible. Il me permet aussi de déclencher un faux appel pour se sortir d’une situation difficile, quand un exposant ne vous lâche plus par exemple ;-)

En fonction de la situation, il peut arriver que je prenne l’ordinateur portable pour pouvoir travailler dans de meilleures conditions (surtout quand je pars plus d’une journée). Dans ce cas j’emmène:

Tout ceci me permettant notamment de travailler confortablement en bi écran quand je suis à l’hôtel par exemple, grâce à l’application Duet que je vous avait présentée là.

Autre élément important, que j’ai depuis peu, et dont je vous parlerai plus en détail dans un futur test complet: un routeur 4G de chez Netgear, le Aircard 810. Concrètement, il s’agit d’un petit boitier dans lequel on glisse une carte Sim avec un abonnement 4G (ça marche aussi avec juste la 3G, même si les débits ne seront bien sûr pas du tout les mêmes). Actuellement j’ai simplement une carte Bouygues Telecom qui propose 50Go de data pour 14€/mois, ce qui reste très raisonnable.

Le boitier se connecte donc en GSM pour obtenir une connexion internet. Ensuite, une quinzaine d’appareils peuvent venir s’y connecter en wifi pour eux même profiter d’internet. Pour dépanner, on peut bien sûr en temps normal partager la connexion 4G de son smartphone. Mais ça vide très rapidement la batterie du smartphone, le débit est limité, et il est difficile de s’y connecter à plusieurs. Là, typiquement, le routeur mobile Netgear permet de se poser à plusieurs quelque part et travailler tranquillement avec une très bonne connexion internet (à condition d’avoir la 4G bien sûr). Et en déplacement, je peux vous dire qu’il est souvent difficile d’avoir une connexion internet potable (ceux qui vont aux CES savent de quoi je parle…). Bref, tout globetrotteur devrait avoir ce type de routeur nomade :D

2.2 La partie santé / soins / hygiène

La partie soins / hygiène est importante: quoi de plus désagréable que de se retrouver dans une position difficile quand on est en déplacement à l’étranger ? J’ai donc un équipement pouvant répondre à la plupart des besoins.

  • 1: une trousse de premiers secours, dont je vous donnerai le détail plus loin
  • 2: des pansements Compeed, spécial ampoules aux pieds. Il va de soi que pour arpenter un salon, comme le CES, il faut prévoir de bonnes chaussures. On n’est toutefois jamais à l’abri des ampoules, et faire un salon dans ces conditions peut vite devenir difficile (genre cloque énorme dès le premier jour du salon, alors qu’il reste 3 jours à couvrir derrière…). Ceux là sont particulièrement efficaces
  • 3: du gel Arnica, pour les coups et les bosses. Bon ça me sert plus pour les enfants quand on part avec eux ;-)
  • 4: le Bluetens, dont je vous ai parlé en détail ici. Sérieusement, après une dure journée sur un salon, un coup de Bluetens pour les jambes, voir le dos / les épaules, ça fait un bien fou :)
  • 5: des pastillles « Rescue » de Bach: réputées pour calmer et apaiser, en cas de panique ou d’angoisse. Peut aider en situation difficile, et puis elles sont plutôt bonnes ;-)
  • 6: une couverture de survie. Ca ne coute rien, ça ne prend pas de place, et on ne sait jamais ce qui peut arriver, que ce soit pour se protéger du froid ou au contraire de la chaleur. Jamais utilisée, mais je serai peut être heureux de l’avoir un jour
  • 7: du ruban adhésif Gorilla enroulé autour d’une carte plastique, car ça prend moins de place qu’un rouleau. Aussi résistant que le réputé DuckTape, super adhérant, ça peut servir à réparer plein de choses, en fixer d’autres, voir à maintenir une cheville douloureuse en dernier recours :/
  • 8: du papier toilette, sans rouleau, pour gagner de la place. Le truc basique à avoir sur soi, parce qu’on n’a pas toujours ce qu’il faut sous la main (pas de toilettes ou parfois plus de papier aux toilettes…)
  • 9: paquet de mouchoirs en papier. En dernier recours ça peut remplacer le papier toilette, je vais pas vous expliquer, hein :D Mais ça peut servir à plein d’autres choses aussi, comme juste se moucher :)
  • 10: une brosse à dent de voyage, pliable. Prend pas de place, et en cas de problème lors d’un voyage, ça peut aider aussi, genre une correspondance d’avion loupée qui vous oblige à passer la nuit dans l’aéroport, pendant que votre valise est on ne sait où. Vous serez contents de ne pas avoir une haleine de chacal ;-)
  • 11: un mini déodorant. Idem, problème de voyage, coup de chaud, etc… ne pas sentir la soupe, ça aide à se sentir mieux (même s’il y en a pour qui ça semble pas poser problème…)
  • 12: une mini savonnette, du type de ceux qui sont donnés à l’hôtel
  • 13: du gel hydroalcoolique. Pratique pour se nettoyer rapidement les mains quand on n’a pas d’eau. Ca permet aussi d’allumer un feu rapidement au cas où :p
  • 14: un Napoléon en or. Une idée piquée aux survivalistes. En voyage à l’étranger, dans la pire des situations, ça pourra toujours s’avérer utile, car c’est une valeur reconnue partout. 6g d’or, c’est universel, ça a de la valeur partout (un peu plus de 200€ à l’heure actuelle). En dernier recours bien sûr
  • 15: un cadenas à combinaison, compatible TSA. Pratique pour fermer une valise, ou sécuriser n’importe quoi qui pourrait en avoir besoin. Compatible TSA, ça passe la douane US. Et à combinaison, ça évite de perdre les clés.
  • 16: une boussole, avec mousqueton, accrochée au sac à dos, ça peut toujours être utile (genre quand on vous indique de prendre le bus à l’angle sud est de telle et telle rue, comme aux US, des fois on galère…)

La trousse de soins renferme à elle seule un vaste équipement. J’avais acheté ce modèle, que j’ai complété ensuite de nombreux éléments.

  • 1: de grands pansements
  • 2: divers petits pansements pour les petits bobos
  • 3: des compresses stériles
  • 4: des lingettes apaisantes contre les piqures d’insectes. Jamais utilisé, je ne sais pas si c’est efficace, c’était dans la trousse à l’achat
  • 5: des bandes de gaze
  • 6: lingettes désinfectantes mercurochrome
  • 7: ampoules antiseptiques pour nettoyer des plaies
  • 8: ampoules de sérum physiologique, pour nettoyer par exemple les yeux quand une saleté s’y est glissée
  • 9: un petit sachet de sucre, du type de ceux qu’on trouve dans les restaurants. Un petit besoin de sucre pour repartir, ça peut aider
  • 10: de l’efferalgan en poudre, qu’on peut avaler sans eau. C’est bien d’avoir des médicaments, mais si on n’a pas d’eau pour les avaler, ça peut être parfois difficile. Ca permettra de faire passer un mal de crane rapidement quoiqu’il arrive. Dispo en pharmacie
  • 11: du Dolipran, également pour les douleurs, mais à avaler avec de l’eau cette fois
  • 12: un petit ruban adhésif pour les bandes, et des gélules de levure ultra, utile en cas de diarrhée (les repas à l’étranger peuvent parfois bouleverser un peu notre régime habituel…)
  • 13: un briquet Bic. Pratique pour plein de choses, comme pour stériliser une aiguille par exemple
  • 14: un mini tube de dentifrice, pour aller avec la brosse à dent pliante vue plus haut
  • 15: des pastilles Micropur pour purifier l’eau. Si vous avez un doute sur l’eau du robinet et que vous n’avez rien d’autre sous la main, ça pourra dépanner et vous éviter d’être malade avec de l’eau douteuse. Un litre d’eau, une pastille, 30min d’attente, et vous voilà avec de l’eau saine
  • 16: des tampons féminins. Ultra efficace en cas de grosse plaie pour arrêter les saignements. Puis très efficace aussi pour démarrer un feu en les décompressant un peu
  • 17: des épingles à nourrisse de différentes tailles. Peut également servir à un tas de choses. Un jour un ami a ouvert son pantalon en deux lors d’une chute au milieu de la rue. On aurait aimé avoir ces épingles pour le rafistoler rapidement…
  • 18: une pince à épiler. Pour retirer une écharde, etc… bref vous savez à quoi ça sert
  • 19: un coupe ongle pliant, toujours utile aussi. Un mauvais coup, un ongle bien cassé, et ça peut vite devenir problématique
  • 20: une paire de petits ciseaux, pour couper rubans, etc…
  • 21: une serviette compressée Lightload Towels. Minuscule tant qu’elle est compressée, il suffit de l’humidifier un peu et on obtient une serviette de 60x30cm. Pratique pour la toilette, ou encore pour éponger quelque chose. Vu le peu de place qu’elle prend, il ne faut pas s’en priver. Par contre une fois « développée », impossible de la recompresser
  • 22: des boules quiès. Plutôt pour le confort, mais quand vous louez un logement AirBnB, qui s’avère être à côté d’un endroit bruyant, ça permet de passer tout de même une bonne nuit. Après une dure journée on a besoin de récupérer, c’est important.

2.3 Accessoires / Alimentation

En déplacement, il peut être utile de prendre des forces, surtout quand on fait des kilomètres sur un salon. De l’eau, une barre de céréale, et ça repart :D

  • 1: un petit carnet format A6, utile pour la prise de notes rapides lors d’un entretien ou pour griffonner quelques idées. A l’usage, le smartphone ne s’est pas révélé aussi pratique
  • 2: un stylo Pilot Down Force. Il a l’avantage d’écrire sur quasiment n’importe quoi, et dans n’importe quelle position / situation. Toujours frustrant de se battre avec un crayon qui refuse d’écrire. Dans le même genre, oublié ici sur la photo, un marqueur indélébile Sharpie, quand on a besoin de marquer quelque chose sur n’importe quoi (genre son nom sur un sac, etc…).
  • 3: un stylo multi outils 11 en 1. En plus d’écrire, il dispose de multiples embouts le transformant en cutter, tourne vis, etc… Extrêmement pratique, mais devient difficile à trouver. Je regrette de ne pas en avoir acheté plusieurs à l’époque :/ A défaut, ce type de stylo est déjà bien pratique.
  • 4: un stylo télescopique magnétique. J’avoue, ça sert peu souvent, mais ça peut sauver la mise. Genre quand vous laissez tomber vos clés dans une trappe d’égout… Avec ça vous pourrez les récupérer :) C’est pas cher, ça prend juste la place d’un stylo, perso je le garde dans un coin au cas où.
  • 5: le fameux couteau Opinel, ici dans sa version Outdoor n°8. Lame très tranchante comme on la connait bien sur les Opinels, en acier inoxydable Sandvik 12C27, partie dentée pour couper du cordage par exemple, sifflet de secours intégré, et manche bi matière résistant à tout. Pensé normalement pour la randonnée, trek, etc… Dans le sac à dos, car autant le couteau suisse dans la poche ne pose généralement pas de problème, autant l’Opinel reste un couteau de bonne taille
  • 6: un Spork Titane: en titane, indestructible, sans gout, ça fait office de fourchette, de cuillère, et le côté de la fourchette peut même servir à couper des choses pas trop dures. Il m’est arrivé de me retrouver à manger des choses comme de la crème dessert, en ayant aucun ustensile, et c’est une vraie galère. Bref, entre ça et l’Opinel, ça permet de manger n’importe quoi :D
  • 7: une gourde Klean Kanteen en acier inoxydable: ne pas manger, on peut faire avec, mais il faut absolument avoir de quoi boire. Sur un salon c’est parfois difficile à trouver, ou juste hors de prix. Avec cette gourde vous avez près d’un litre d’eau. Pratique, elle possède un grand goulot, plus agréable pour boire (comme avec un verre d’eau), et permettant d’y glisser des glaçons facilement (ou des objets qu’on voudrait au contraire conserver au sec, puisque la gourde peut faire office de protection étanche). Point important, sa matière ne conserve pas le gout: vous pouvez très bien y mettre de la soupe un jour, et de l’eau le lendemain, vous n’aurez aucun gout persistant. Enfin, en acier, sans revêtement interne, elle pourra même passer sur le feu pour réchauffer quelque chose à boire ou à manger
  • 8: des barres de céréales (évitez celles avec le chocolat, c’est bon, mais ça fond). Ca permet de repartir quand on a vraiment faim
  • 9: un sachet de thé, ici du Grand Yuman Imperial, que j’adore. Idem, en cas de coup de mou, ça permet de repartir. Et quand il fait froid, c’est toujours agréable de boire un truc chaud. Il réveille l’esprit en douceur, sans énervé, c’est celui que je prend chaque jour à 5h ;-)

2.4 Vêtements / Protection

Les déplacements ne se font pas toujours au soleil dans un pays exotique, loin de là :p Du coup il vaut mieux être prévoyant pour ne pas galérer à cause de la météo.

  • 1: une pire de gants, ici en laine polaire. Optez pour un modèle qui résiste quand même un minimum à l’humidité. Ca peut être utile pour se réchauffer, ou pour éviter de se salir les mains
  • 2: un tour de cou Dry Cool: ca ne prend pas de place, et c’est super utile pour ne pas avoir froid, puisque ça peut faire office de tour de cou pour remplacer une écharpe, ça peut monter jusqu’au nez si besoin, se transformer en cagoule, ou encore en bonnet
  • 3: un lacet. Si vous avez des chaussures à lacets, vous serez content de le trouver si jamais un de vos lacets lâche, car ce sera difficile de marcher avec une chaussure qui ne maintient pas le pied. Même si c’est pas le bon modèle, la bonne couleur, on s’en moque, c’est un lacet. Ca peut aussi faire office de petite corde pour attacher quelque chose
  • 4: une paire de chaussettes, même courte pour gagner de la place. Rien de pire que de passer une journée avec les pieds mouillés à cause d’une maladresse ou d’un temps déplorable. Vous l’apprécierez !
  • 5: un poncho de survie. Là encore, en cas de météo catastrophique, vous serez heureux de pouvoir mettre sur vous un truc étanche, qui vous protège vous et votre sac à dos de l’eau. Utile, et étudié pour ne pas prendre de place en étant bien plié
  • 6: un kit de couture. Un pantalon arraché, un bouton de chemise qui s’arrache avant un rendez vous important, etc… Sans être couturier, un petit kit comme ça pourra vous sauver la mise
  • 7: un bracelet à la mode, type survie en para corde. Ca prend pas de place autour du poignet, c’est à la mode, et en cas de besoin, vous avez là entre 2 et 3,5m de corde ultra résistante. Bon ça fait un peu baroudeur aussi ;-)
  • 8: un sac pliant, ici acheté à Ikea moins de 1€. Minuscule, ça ne prend pas de place, mais une fois déplié, il permet de transporter pas mal de choses. Imaginez: sur un salon, un exposant généreux vous file des produits, mais votre sac à dos ne suffit pas à tout mettre. Vous êtes super content d’avoir des produits, mais bien embêtés pour les porter toute la journée. Et bien vous serez content d’avoir ce type de sac avec vous. On en trouve maintenant un peu partout depuis que les sacs plastiques sont interdits dans les magasins.

III. Le sac

Bien sûr, pour ranger tout cela, il faut un bon sac à dos, pratique, résistant, qui ne fasse pas mal au dos et aux épaules, car en général on le porte toute la journée.

Dans mon cas, j’ai un sac Thule, le modèle Stravan. Au niveau de la résistance, rien à redire, il me suit depuis de nombreuses années, et n’a pas bougé d’un iota. Thule a une excellente réputation concernant la qualité. Une grande poche sur l’avant avec des compartiments, et une petite poche coquée sur le haut, pour les choses fragiles, genre une paire de lunettes.

J’apprécie particulièrement sa pochette dissimulée, le long du dos, pour y ranger le MacBook. Non seulement cela permet de le dissimuler un peu, mais en plus le MacBook vient assurer la rigidité le long du dos.

Je peux l’avoir toute la journée sur le dos, il ne gêne pas et je n’ai pas (trop) mal aux épaules le soir. Seul défaut que je lui trouve: sa grande poche centrale pas facile à aménager, car manquant de rangement. Je lorgne du côté du sac Peak Design de notre ami Lokan, mieux compartimenté, mais à 300€ (contre 99€ pour le Thule), je ne suis pas encore prêt à franchir le pas :p Du coup les différents éléments sont maintenus via ce système de rangement Coccoon, disponible en différentes tailles:

C’est en fait une plaque bardée d’élastiques dans tous les sens, qui permettent un rangement très flexible de tous les éléments:

Ca évite ainsi d’avoir plein de choses qui se promènent dans le sac. Ca existe en différentes tailles, en fonction des besoins.

Ensuite, chose peu courante, une plaque Shieldwall. C’est une plaque pare balle, de chez Special Options, classée class IIIA (donc pouvant encaisser du 22 long rifle, 38 spécial, 357 magnum, 9mm para , 45 ACP, 357 SIG, 44 magnum, tirs de chevrotines, éclats (shrapnels) issus de grenades et autres engins explosifs, etc… Cette société française est spécialisée dans le domaine, et a créé ce type de plaque pour glisser dans un sac à dos, un cartable, etc… Les dimensions de 28,3 x 32,3 x 1,5cm permettent de passer dans la plupart des sacs à dos, et la plaque étant un peu flexible, il est facile de la glisser dans un compartiment.

Certains vont sans doute trouver ça too much, mais je dirai que c’est comme une assurance: ça sert à rien jusqu’au jour où on en a besoin. Et dans le climat ambiant, notamment avec la violence et le terrorisme, si une plaque comme ça peut éviter de se prendre une balle perdue, ce sera bienvenue. Ca peut protéger le dos en s’enfuyant, ou servir de bouclier en tenant le sac devant soi, d’autant qu’une couche de protection a été mise afin de stopper les « attaques piquées » (coup d’estoc) par couteaux et autres objets perforants (tournevis affuté, poinçon etc…) selon la norme Anti-Stab classe III. Vous pouvez avoir un aperçu de l’efficacité dans cette vidéo:

La société a depuis sorti un nouveau modèle encore plus performant (mais plus lourd et plus cher) résistant aux AK47:

Enfin, j’ai ajouté quelques petits accessoires sur le sac à dos, notamment sur les bretelles:

En particulier les Viper Tactique D-Ring (à gauche), qui se glissent sur une sangle, et ajoutent ainsi un anneau de fixation là où il n’y en avait pas:

Sur un salon je peux vite me retrouver avec diverses choses en main: mon smartphone, ma caméra 360, ma caméra stabilisée Osmo, etc… Ces anneaux me permettent de rapidement les fixer sur mon sac d’un seul clic, pour rapidement me libérer les mains quand besoin. Pour cela j’ai simplement accroché ce type de mousqueton à ressort de chez Nite Ize sur les sangles des divers appareils.

Voilà, je pense avoir fait à peu près le tour :) Si ça peut aider ceux qui se posaient plein de questions, cet article aura été utile. En tout cas il m’aura pris un peu de temps à écrire. Il sera sans doute amené à évoluer, car de nouvelles idées viennent s’y greffer au fur et à mesure des voyages…

Si de votre côté vous avez des astuces, des conseils sur l’équipement, n’hésitez pas à les partager dans les commentaires, c’est là pour ça ! Et si vous avez des questions, idem.

Enfin, j’aurai sans doute encore des gens qui vont venir troller en me disant bla bla bla c’est plein de liens affiliés bla bla bla. Et bien oui, il y a dans cet article des liens affiliés (et non sponsorisés, soyons clairs). A cela deux choses:

  • d’une part, perso, quand je lis ce genre d’article, j’aime bien avoir les liens pour accéder directement au produit sans avoir à chercher par moi même sur internet, c’est quand même plus pratique
  • d’autre part, et bien quitte à mettre des liens, si on peut toucher un peu de commissions au passage, ce n’est pas de refus: ça ne vous coute absolument rien, mais ça permet au site de subsister et continuer à vous abreuver d’articles chaque jour :)

Bref, place aux commentaires ;-)

 

Partager

4 commentaires

  1. J’adore ce genre d’article, que ce soit pour découvrir de nouveaux produits utiles ou juste pour comparer avec mes routines de voyages.

    Par contre, je suis moins convaincu par la plaque pare-balles, j’ai cru lire un article de Volwest :D

    Sinon, très surpris de voir que tout ça rentre dans le sac Thulé ;)

    • Pour la plaque, je n’ai pas pu tester, je n’ai pas l’équipement :p Mais pour les vidéos que j’en ai vu, ca avait l’air efficace quand même. Alors y’a de fortes chances de se retrouver quand même à l’hopital car le choc est quand même là, mais ca évite à une balle de toucher un organe vital. Enfin, c’est comme les assurances, on croise les doigts pour ne jamais en avoir besoin. Mais quand on voit encore l’agression qu’il y a eu à Orly ces jours ci, une balle perdue c’est vite fait :/
      Sinon je confirme que tout rentre dans le sac, tout l’équipement a été sélectionné pour sa compacité. Y’a sans doute moyen de faire encore mieux, mais c’est déjà pas mal :) Et au final cela me laisse encore pas mal de place dans la grande poche centrale du sac, puisque la plupart des trucs sont mis dans les poches avant et latérales. Si j’ai besoin d’y glisser un pull, y’a pas de soucis.

      • Attention la swisscard ne passe pas partout, Roissy et Orly sont des passoires.
        Hong-Kong et Singapour: ça ne passera pas, ma femme s’est fait confisquer la sienne à Hong-Kong…ils ont vidé son sac et son portefeuille pour la trouver, ils avaient vu des lames aux rayons X.

      • Ah c’est bon à savoir, en effet :/ Jamais allé à ces destinations encore (juste Europe / Etats Unis) au pire on m’a demandé ce que c’était, mais ca n’a jamais posé problème. Mais je note :)

Laisser une réponse

Ne ratez plus aucune news !

Inscrivez vous à notre newsletter, et recevez chaque mois toute l'actualité du blog pour ne plus rien louper: actualité, guides, tutoriaux, concours !

Merci pour votre inscription !