A propos de mon livre: besoin de votre avis pour une prochaine édition !

14

Comme vous le savez, mon livre, « Le Guide de la Maison et des Objets Connectés« , est sorti il y a maintenant près d’un an déjà. Il a rencontré un tel succès que mon éditeur, Eyrolles, m’a demandé une mise à jour de celui ci afin d’en sortir une seconde édition d’ici la fin de l’année. Une belle preuve de reconnaissance :)

livre - couvertureMalgré ce succès, le livre n’était pas parfait, mais il s’agissait de ma première expérience dans le domaine. Même si j’écris chaque jour sur le blog, écrire un livre est une toute autre expérience. Sans compter que le domaine de la technologie évolue très vite si bien qu’en une année, certaines choses ne sont plus à jour. Ça, je le savais en l’écrivant, mais le but était de poser les grands principes, qui eux restent toujours les mêmes, notamment en ce qui concerne le choix d’une solution adaptée (pas de cloud si possible, et protocole ouvert, je ne vous refais pas la leçon ;-). Bref, même si certains produits cités dans le livre n’existent peut être plus aujourd’hui, et si d’autres sont sortis, le principe et la réflexion restent les mêmes.

Quitte à sortir une nouvelle édition, autant qu’elle soit meilleure et tienne compte des remarques des lecteurs.

D’après les commentaires que j’en ai eu, le style d’écriture vous a plu, tout comme les nombreuses illustrations et les liens pour approfondir le sujet. Idem pour le découpage objets connectés / domotique. Même les non initiés ont pu découvrir simplement ce domaine, et c’est un soulagement, car c’était la cible du livre, afin de faire découvrir la domotique au grand public. Ce type de commentaire résume bien cela:

Livre chronologiquement bien construit.
Énormément de sujets abordés avec simplicité.
Des références à des tuto vidéo pour compléter l’ouvrage très utiles.
Je recommande vivement cet ouvrage.

J’ai pu toutefois relever quelques commentaires pour améliorer le livre:

J’aurais aimé un livre un peu plus technique, avec un peu plus de cas concrets. Voire des recommandations de l’auteur.

Une proposition d’amélioration (un futur livre ? ;-) ) : proposer une solution unifiée et non une juxtaposition de solutions propriétaires.

Seul bémol : si les possibilités des périphériques présentés sont très bien exposées, il n’est pas toujours fait mention du protocole utilisé, ou du type de système avec lequel il serait compatible.

J’aurais aimé qu’il y ait une synthèse à la fin sur exemples de système domotique simple

il faudrait simplement rajouter des codes barres pour chaque lien et finir par un chapitre type « executive summary »

Concernant cette dernière idée à propos des codes barre, c’est une idée qui m’avait traversée l’esprit à la première édition, mais qui n’avait pas été retenue avec l’éditeur. Je re-soumettrai toutefois cela pour la prochaine édition, un QRcode pourrait en effet faciliter le suivi vers un lien externe, d’autant qu’ils sont nombreux.

Grosso modo, la majeure partie du livre a plu à la plupart des gens. Il faudra surtout veiller à la mise à jour, avec par exemple Homekit qui est devenu quelque chose de concret aujourd’hui, et bien d’autres produits sortis depuis. L’amélioration a apporter serait à priori d’y ajouter un chapitre décrivant une installation complète. Après avoir survolé les solutions et quelques exemples dans les domaines des économies d’énergie, de la sécurité, et du confort, qui sont les trois parties du livre, il faudrait exposer une installation concrète reposant sur une solution choisie, en détaillant la mise en place et l’utilisation.

Si vous avez d’autres idées d’améliorations, c’est le moment de m’en faire part: les commentaires sont là pour ça, lâchez vous ! Il n’y a pas de mauvaise idée, toutes les pistes sont à étudier ;-)

 

Partager

14 commentaires

  1. Bonjour,

    Je suis l’auteur du commentaire sur l’intérêt de présenter une solution globale, unifiée. En effet avoir 10 objets connectés très sympa unitairement peut vite devenir un calvaire quand il faut les piloter avec 10 applications dédiées chacune.
    Cela peut être progressig, d’une solution « light » avec des télécommandes types Harmony ou SevenHugs jusqu’à une intégration complète via une box domotique.

    Un autre point à aborder serait l’interaction avec cet univers domotique. Les informations et le confort apportés par les objets connectés doivent être accessible à tous, du papa geek à madame moins intéressé par tous ses bidules qui trainent partout 
    Je pense aux tablettes murales (classique ou dédié type Zipatile), aux miroirs connectés, Dotti, interactions SMS/Slack et surtout à ce qui émerge de plus en plus : l’interaction orale (Alexa, Google Home, Siri, SARAH, Jarvis).

    Bon courage et au plaisir de lire ce second tome !

  2. Bonjour,

    Il faudrait que je relise (au moins en travers) le livre pour apporter plus d’idée, mais ce qu’il devrait être évoqué c’est la sécurité des solutions. Je veux dire par là les risques de piratages, la présence de backdoor, de mot de passe codé en dur dans le soft, la possibilité de mettre à jour ou non le soft (pour les box c’est souvent le cas, mais les périphériques?), …

  3. Je trouve qu’il manque des avis objectifs sur la fiabilité des objets connectés, mais je sais que ce n’est pas simple si l’on n’utilise pas le produit sur une période importante.
    Et peut-être des conseils sur les recherches à effectuer sur ces objets avant l’achat et les situations où leur utilisation est à éviter.
    Ca peut aider lors de l’élaboration de l’installation, car vu le prix de chaque module ou appareil, ça peut faire beaucoup d’argent de perdu. D’après mon expérience dans ce domaine :
    – Eedomus : bien qu’elle puisse fonctionner sans connexion internet, il peut arriver qu’elle devienne inutilisable sans intervention de la part du support suite à une coupure de courant. Ou que des règles ne fonctionnent plus, nécessitant là aussi une intervention du support.
    – IPX800 : 1 plantage en 2 ans, ce n’est pas beaucoup mais ça peut poser problème.
    – Zwave : il arrive que des actions se déclenchent toutes seules. D’où l’intérêt de ne pas placer des périphériques sur des endroits sensibles, ce n’est pas très rassurant de trouver sa porte de garage ouverte le matin au réveil.
    – Périphériques : J’ai arrêté d’utiliser certains modules qui avaient une consommation excessive de piles ou qui avaient un fonctionnement aléatoire. 7 modules à 50€ le module, c’est rageant toute de même.

  4. Salut Cédric, il est vrai que ton livre s’intitule Maison et objets connectés, donc c’est normale qu’il s’articule beaucoup autour des box et périphériques a piles et sans fil. Pour autant je trouve dommage que les solutions filaires (ipx800, Loxone, Comexio, etc) ne soient pas abordées et quand ils doivent être privilégiées aux box. Idem pour ce qui est de présenter les systèmes a base de Linux (la plupart des box), versus les automates industriels. L’interfacage des deux types de systèmes (via api rest) est relativement simple et ca pourrait etre interessant que ton libre aient une section « utilisateurs avancés » où « pour aller plus loin ». Je vois que la sécurité est un sujet qui interesse plusieurs personnes, je peux t’aider la dessus, j’ai fait une présentation la dessus pour un client dernièrement. Je te l’enverrai ca pourra t’inspirer.

    • Bonjour Pierre,
      Le livre s’adresse avant tout au grand public, ici, et partir sur des solutions filaires, plus compliquées à mettre en place, risque d’effrayer les gens. Mais je tacherai d’en parler un peu plus, oui, pour les personnes souhaitant mettre en place un système plus « abouti » comme Loxone par exemple.
      Pour ta proposition au sujet de la sécurité, je suis intéressé par ta présentation, oui!

  5. Bonjour Cédric,
    je tiens a te féliciter pour ton parcours, et tu m’as beaucoup inspiré.
    J’ai démarré la domotique grace a toi, notamment par la vidéo ou tu parlais a ton karotz d’activer l’alarme….
    c’etait enorme :)
    Pour ton livre, je partage certain avis, notamment celui de referencer les modules de qualités.
    Pour quelqu’un qui débute, demarré par des modules pas très bien fini, qui ne marche pas bien.
    C’est de l’argent gaspillé et du temps perdu qui peuvent faire abandonner ceux qui cherche a démarré.
    Personnellement, si j’avais pu ne pas passer par les zxt120 qui n’ont jamais bien marché.
    j’aurais gagner du temps et j’aurais pu investir dans d’autre modules.
    Au passage, j’en ai toujours a vendre si ca interesse quelqu’un ;)

    Je suis d’accord avec @AURÉLIEN, pour moi la domotique doit avoir une bonne interface utilisateur.
    et je ne parle pas que de page web, ou de tablette. Mais le téléphone mobile a toute sa place dans cette espace.
    il est toujours présent, il comprend et peux faire des actions.
    La voix est un atout énorme, et pour ceux que ca interesse, je viens de développer une application android
    permettant de commander sa box domotique (jeedom dans mon cas) a la voix, avec une ecoute permanente pour les tablettes
    et sans passer par le ok google. Moi ma domotique s’appelle nestor.
    [email protected]: https://play.google.com/store/apps/details?id=com.emily.jarvis.home&hl=fr

  6. Hello Cédric,

    Je te suis depuis un moment maintenant sur ton site et cles grace à toi que j’ai commencé la domotique. J’ai également acheté ton livre. Ce que j’aimerai voir dans cette nouvel version c’est une partie plus avancé sur jeedom par exemple, sur des scénarios avancé, et évidement la mise en place d’un assistant comme s.a.r.a.h ou plutôt jarvis. En fait je souhaite continuer de développer mon système domotique mais en tenant compte de la consommation de chaque élément du coup je fais tout avec une base raspberry. Je pense que si tu présentais un système complet à base de raspberry Avec commande vocale, système son multiroom et un brin de conception Avec une imprimante 3D comme pour ton boitier à raspberry pi ca serait vraiment top.

    • Bonjour Gadgeek. Ce que tu évoques est en effet très intéressant, mais devrait faire l’objet d’un livre à part, en fait. Ici le livre s’adresse au grand public, pour lui montrer l’intérêt de la domotique et ce qu’il est possible de mettre en place « facilement ». J’ai peur que si on commence à expliquer la mise en place d’un raspberry par exemple, on effraie ce « grand public ». Le sujet est très intéressant, mais reste destiné à une poignée de technophiles, je pense.
      Mais je me note le côté plus avancé sur Jeedom, et la gestion d’un assistant vocal, qui sera sans doute l’avenir de la domotique, je pense. Depuis la rédaction du premier livre, Jeedom a beaucoup progressé encore, alors que les autres solutions ont eu tendance à stagner. Si bien qu’il y a beaucoup de choses réalisables aujourd’hui avec Jeedom, souvent à peu de frais, alors que la même chose est très difficile chez la concurrence, voir impossible :/ Merci pour les idées en tout cas !

  7. Bonjour FX. J’évoquerai ces solutions, oui, comme je l’ai déjà fait en partie, mais je ne rentrerai pas beaucoup plus en détail dessus, car comme dit plus haut, le livre s’adresse au grand public cherchant une solution simple et abordable à mettre en place, si possible soi même. Et les solutions que tu cites restent couteuses et nécessitent souvent le passage par un installateur. Je l’aborderai donc pour les personnes qui veulent profiter des bienfaits de la domotique sans toutefois vouloir mettre les mains dedans, mais ce ne sera pas l’objet principal du livre.

  8. Bonjour Cédric,

    Je me permets de te répondre en toute objectivité par rapport à mon poste chez Chacon/DiO.

    Je vois de plus en plus de débutant chercher des infos sur l’intégration de leur domicile et objects connectés, mais sans pour autant pouvoir faire appel à des centrales « complexes ». Pourquoi ne pas évoquer les nouvelles solutions DIY qui arrivent sur le marché, telle que la solution Enki de Leroy Merlin par exemple: http://www.leroymerlin.fr/v3/p/tous-les-contenus/enki-la-maison-connectee-par-leroy-merlin-l1500441521?queryredirect=a_ic_enki__la_maison_connectee_par_leroy_merlin&numpage=1

    Hâte de lire le prochain :-)

    Bien à toi

    Valérie

  9. Bonjour Cédric,
    J’ai acheté ton livre dans la version papier une critique que je peux faire c’est l’absence de QRCode pour un livre traitant d’objet connecté. J’étais déçu de devoir taper les liens courts dans mon navigateur Web pour accéder au contenu en ligne. Pas très pratique.
    Sinon la structure du livre est bonne, grâce à lui j’ai pu apprendre et comprendre beaucoup de choses.
    Merci continue comme ça !

    • Merci pour ton avis ! Le Qrcode est en effet quelque chose que j’avais en tête, je dois voir avec l’éditeur comment on peut faire cela, car il y a quelques contraintes sur la mise en page. Mais c’est sur la todo list ;-)

Laisser une réponse

Ne ratez plus aucune news !

Inscrivez vous à notre newsletter, et recevez chaque mois toute l'actualité du blog pour ne plus rien louper: actualité, guides, tutoriaux, concours !

Merci pour votre inscription !