Comment gérer efficacement son chauffage grâce à la domotique et aux objets connectés

0

Cette fois l’hiver est bien là, et le chauffage est redevenu de rigueur. Savez vous que dans un foyer classique, le poste le plus important en termes de consommation d’énergie est justement le chauffage, qui représente 70 % de la facture d’énergie ? Une étude d’Odoxa pour Honeywell datant de novembre 2014 indique que le chauffage a coûté en moyenne 1 705 euros aux ménages français en 2014, ce qui correspond à une augmentation de 23,5 % depuis 2000. En parallèle, dans une étude rendue publique le 8 janvier 2015, l’INSEE révélait que la facture énergétique est un fardeau pour 1/5 des foyers français.

Bien sûr, la meilleure façon de réaliser des économies dans ce domaine est tout d’abord d’isoler correctement son logement. Cependant, il est également très important de piloter au mieux son chauffage, et des objets connectés, ou encore la domotique, proposent de nombreuses solutions dans ce sens. Je vous propose de refaire un peu le point sur les solutions disponibles.

I. Les objets connectés pour gérer le chauffage

1.1 Les radiateurs électriques intelligents

Il existe différentes sortes de radiateurs, qui consomment plus ou moins d’électricité. Aujourd’hui, il existe surtout des radiateurs « intelligents », et connectés, comme les modèles proposés par Sauter, présentés il y a quelques jours.

Sauter présente ses nouveaux radiateurs connectés

Le modèle Forlane, l’un des premiers, proposait par exemple l’intellibox, un petit boitier qui permet bien sûr la programmation maintenant courante sur ce type d’appareil, soit le déclenchement automatique du mode économique du radiateur pendant des périodes définies par vos soins (baisse de la température de 3,5°C). Toutefois, l’intellibox va beaucoup plus loin :

  • L’Éco-indicateur montre le niveau de consommation selon la température demandée, ce qui incite à baisser un peu la température.
  • L’Éco-citoyen permet un réglage équilibré de la température pour une maîtrise de la consommation énergétique.
  • L’Éco-détection automatique évite de chauffer inutilement. Si vous ouvrez une fenêtre, ou bien si aucune présence n’est détectée, le chauffage peut se couper de lui-même. À l’inverse, si une présence est repérée durant une période normalement inoccupée de la maison, le chauffage peut s’enclencher automatiquement.

Les nouveaux modèles de la gamme, eux, sont maintenant connectés en wifi, permettant de les piloter depuis n’importe où. Il existe aujourd’hui de nombreux modèles de ce type, qui permettent des économies d’énergie non négligeables. Le prix est bien sûr un peu plus élevé que celui d’un radiateur classique, mais les économies engendrées l’amortiront relativement vite.

Thomson avait également annoncé son modèle THCEC1500, qui peut se piloter en Wi-Fi. Atlantic et Thermor suivent également le mouvement.

1.2 Ajouter simplement le Wifi à son radiateur

Les radiateurs connectés en wifi sont une solution tout intégrée séduisante. Toutefois lorsqu’on est déjà équipé de bons radiateurs, il est dommage de devoir remplacer toute son installation, ce qui a forcément un cout important. Dans ce cas il suffit d’ajouter la connectivité à son radiateur. Comment ? Différentes solutions existent, comme le petit boitier Heatzy testé récemment ici. Un petit boitier d’une cinquantaine d’euros, qui se branche sur le fil pilote du radiateur électrique, et lui ajoute ainsi un pilotage via le Wifi. A partir de là il est très facile de piloter et gérer efficacement son chauffage, chez soi ou à distance.

Test du Heatzy, pour ajouter le Wifi à votre radiateur électrique

 

1.3 Les thermostats intelligents

Les maisons bien équipées sont maintenant quasiment toutes pourvues d’un thermostat capable de gérer l’ensemble du chauffage. On peut faire le constat suivant:

  • De grosses économies d’énergie sont réalisables en utilisant un thermostat (20 à 30 %).
  • Les thermostats actuels sont trop compliqués à utiliser.
  • Les gens ne s’en servent donc pas autant qu’il le faudrait (oublient de baisser le chauffage en partant de chez eux, par exemple).

C’est en tenant compte de ces différents points que Nest a créé un thermostat ultra simple à utiliser, puisqu’il suffit de tourner son anneau pour augmenter ou baisser la température.

nest-thermostat-programmable-connecte.jpgCe petit thermostat design va cependant plus loin, puisqu’il est capable de mémoriser vos habitudes. Pendant la première semaine, vous réglez la température comme vous le souhaitez : vous l’augmentez quand vous rentrez du travail, vous la baissez quand vous partez, etc. Une fois qu’il aura appris vos habitudes, le thermostat se chargera lui-même des réglages : augmentation avant que vous arriviez, baisse la nuit, mode économique quand vous partez… Bien sûr, cela n’est pas figé : si vous modifiez la température un mardi, la programmation ne change pas. En revanche, si vous la changez à nouveau le mardi suivant, le thermostat reverra son planning.

Pour l’aider à détecter tout cela, le Nest dispose de plusieurs capteurs :

  • trois capteurs de température afin d’être aussi précis que possible (une différence de température de 1°C entraîne une hausse de consommation énergétique de 5 %) ;
  • un capteur d’humidité ;
  • un détecteur de présence avec un champ de 150°, pour qu’il adapte son comportement en cas d’absence ;
  • un détecteur de proximité, qui allume le thermostat lorsque vous vous en approchez.

Enfin, le Nest présente une connexion Wi-Fi, qui lui sert pour deux fonctions :

  • connexion à Internet pour récupérer les prévisions météo et affiner la programmation en conséquence ;
  • connexion à distance, via Internet ou un mobile, pour remettre le chauffage avant de rentrer de vacances par exemple.

Disponible pour 200 € en moyenne, il coûte à peine plus cher qu’un thermostat traditionnel, l’intelligence en plus !

Nest est sans aucun doute l’un des plus connus, mais beaucoup d’autres modèles existent, avec plus ou moins les mêmes fonctionnalités, mais surtout une adaptation différente en fonction du type de chauffage: chaudière, radiateurs thermostatiques, radiateurs électriques, etc… Le choix se fera donc bien sûr en fonction du modèle compatible avec votre installation de chauffage, puis sur les fonctionnalités proposées.

Nous pouvons ainsi par exemple mentionner le thermostat d’ambiance connecté Honeywell, Netatmo, ou encore Qivivo, qui après la chaudière classique, est l’un des seuls à proposer la gestion des radiateurs à fil pilote.

Le thermostat connecté Qivivo devient compatible avec les chauffages électriques

Avec l’arrivée des assistants vocaux, type Amazon Echo, Siri, ou encore Google Home, il est à noter que de plus en plus de ces objets connectés supportent le contrôle vocal, ce qui peut toujours être sympa pour régler facilement son chauffage ;-)

2. Gérer son chauffage à l’aide de son système domotique

Les objets connectés sont intéressants pour remplir une fonctionnalité spécifique, comme ici piloter son chauffage. Il peut toutefois être intéressant de gérer son chauffage au sein d’un système plus global, un système domotique. Il existe aujourd’hui de nombreuses possibilités, relativement simples à mettre en place. Nous en avons déjà vu de nombreuses, notamment dans notre section tutoriels dédiés au chauffage.

Cas d’usage: Gestion du chauffage central avec Jeedom

Piloter son radiateur électrique à fil pilote avec un module Z-wave Qubino ZMNHJA2

Qubino: utilisation du module Z-wave Rail Din pour piloter son chauffage

Domotiser son radiateur électrique à fil pilote grâce à la solution MyFOx

Zipabox: Commander les radiateurs électriques avec Fil pilote

Améliorer la gestion de chauffage sur Fibaro HC2…

Zwave et fil pilote: domotiser son radiateur

Note: Vous pourrez retrouver également d’autre exemples de produits ou de scénarios pour gérer efficacement votre chauffage dans mon livre, le « Guide de la Maison et des Objets Connectés« , disponible aux éditions Eyrolles.

livre - couverture

Enfin, pour compléter cette rapide revue des moyens existants, un excellent dossier de nos amis de chez Domadoo est disponible ici, passant au crible les moyens disponibles en fonction du type de chauffage. Un excellent complément à cet article et au livre.

[Dossier] Contrôlez votre chauffage à distance avec votre smartphone

 

Partager

Laisser un commentaire

Ne ratez plus aucune news !

Inscrivez vous à notre newsletter, et recevez chaque mois toute l'actualité du blog pour ne plus rien louper: actualité, guides, tutoriaux, concours !

Merci pour votre inscription !